45 km à Parilly - 10 mars 2010

Publié le par Fantomette à vélo

Voyant que le ciel laisse passer quelques rayons de soleil bienfaisants en ce début d'après-midi, je décide de prendre mon vélo pour faire une trentaine de km pour me délasser.  J'ai remarqué que le fait de pédaler, même pas longtemps, m'apaise et me relaxe.

L'idée est d'aller à Parilly et d'essayer de rouler si possible au minimum à 22 km/h sur le (faux-)plat et autour de 15 km dans une montée que je connais bien.  Le problème est que j'y pense au début et après plus du tout  (Cri-cri : il est interdit de glousser), du coup je me mets à penser à plein d'autres trucs, et oublie totalement mon "objectif "en roulant à des vitesses totalement différentes.

Je m'élance donc, et à peine partie le ciel se couvre beaucoup et on ne reverra plus le soleil .  Je me demande ce que je vais bien pouvoir prendre en photo car c'est toujours pareil à Parilly et le temps est très gris et froid.  Durant toute ma sortie, mon thermomètre indiquera zéro degré, mais en pédalant c'est tout à fait supportable, malgré le vent du nord.

A un moment, je croise quelqu'un qui marche en sens inverse et me fait signe, mais je ne le reconnais pas sur le coup: décidément, c'est Anass, il porte la capuche de son sweat et est "méconnaissable".  En plus, il a l'air contrarié, inquiet et frigorifié

En fait, il est en panne de voiture et n'a pas son portable sur lui, donc impossible de contacter qui que ce soit.  Heureusement que Fantomette arrive, hé, hé .  On commence par appeler Bruno qui me dit que nous n'avons pas de pinces, sinon j'aurais foncé à la maison à vélo les chercher.  Nous pensons appeler Baraque puisqu'il est basé tout près, mais je n'ai pas son numéro enregistré sur mon téléphone.  Nous essayons Bernard mais messagerie enclenchée...  J'ai le numéro de Cri-cri enregistré donc je l'appelle.  Messagerie .... Misère.  Ca commence à devenir compliqué. Mais il rappelle tout de suite et peut nous fournir le tél. de Baraque.  Par contre, je lui demande de l'envoyer par SMS car ni Anass ni moi avons de quoi écrire ... .  Bref, Baraque répond, il a des pinces mais ne peut pas se libérer avant 17h, soit plus d'une heure d'attente.   Comment faire ?

CIMG2184--Resolution-de-l-ecran--copie-1.JPG

 
Pas de téléphone, pas de papier, pas de stylo pour écrire, pas de pinces de secours dans cette voiture !  Ah la la !
Mais cela n'enlève pas pour autant le sourire à Anass !

CIMG2185--Resolution-de-l-ecran-.JPG


Anass pensait demander de l'aide aux patrouilles qui circulent dans Parilly et à ce moment-là, il en passe une, quelle chance.  Ils peuvent le dépanner, OUF !

CIMG2186--Resolution-de-l-ecran-.JPG


Pendant ce temps, je repars faire un petit tour car il fait super froid dès qu'on arrête de rouler, et quand je repasse la voiture d'Anass a bien démarré et aussi sûrement le chauffage car il est blotti à l'intérieur.  Il est vraiment content et peut enfin repartir .

Je continue de rouler un peu mais pas longtemps car il fait de plus en plus sombre et froid, il n'y a pratiquement personne, sauf quelques joggers infatigables.

Voici à quoi ressemble le Parc à ce moment-là, c'est assez sinistre  ....

CIMG2187--Resolution-de-l-ecran--copie-1.JPG


Voilà, 45 km au compteur.  J'ai bien pris l'air et aussi j'ai enfin dépassé les 500 km depuis le 1/1/2010 (Cri-cri : il est interdit de "se moquer" ).

Publié dans Cyclotourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

cricri le cyclo 10/03/2010 19:50


en tout cas, voilà une sortie de plus pour toi... Dommage pour ton kilométrage que tu aies du jouer les bons samaritains mais c'est aussi cela qui fait les relations humaines et je pense qu'Anass
était heureux de te trouver.

Pour ce qui est  de se moquer, n'y pense même pas... Je ne vois même pas pourquoi... 


Fantomette à vélo 10/03/2010 20:08


Mais non, justement, je pense que j'ai fait plus de km en ayant rencontré Anass que si je ne l'avais pas vu, puisque
comme je l'ai écrit au début je ne pensais faire que 30 km et en fait j'en ai fait 45 grâce à Anass.  Anass est un garçon formidable et modeste, et je pense qu'il a été rassuré de tomber sur
quelqu'un qu'il connaissait même si je n'ai pas pu le dépanner moi-même.

C'est juste que j'ai tellement l'habitude que tu me "charries" gentiment que je pensais ne pas y échapper cette fois-ci  !


Brigitte 10/03/2010 18:53


Cricri ne va plus oser rien dire  après ça !


Fantomette à vélo 10/03/2010 20:04


Tu crois, Brigitte ????   Mince, ce n'était pas le but recherché . Mais il sait bien aussi que c'est de l'humour pour le faire réagir !!