Anna GAVALDA – un écrivain qui décoiffe !

Publié le par Fantomette à vélo

Toujours dans ma série « dévoreuse de livres » en ce moment, j'aime bien passer d'un style à un autre.  Je viens donc  de terminer la lecture d’un ouvrage qui m’a beaucoup plu.  Il s’agit de « Je l’aimais » d’Anna GAVALDA (217 pages).

 

 

Anna GAVALDA est née en 1970 et ce livre est son premier roman.  On parle beaucoup de cet auteur en ce moment mais je n’avais encore rien lu d’elle jusqu’à présent.  J’ai trouvé l’histoire assez « décoiffante », j’ai vraiment bien accroché et l’ai lue en quelques heures seulement .  Si ça continue, je vais me créer un tableau Xcel avec ma "vitesse moyenne de lecture" - clin d'oeil au vélo  !!!  Et là, je vais peut-être battre Cri-cri par exemple , pour une fois !

L’histoire :

Lui, Pierre, a soixante-cinq ans, il est à l'âge des bilans. Elle, Chloé, en a moitié moins et rumine son chagrin : celui d'avoir été plantée là avec ses deux filles par un mari volage (le fils de Pierre) parti pour une autre femme. Sur un coup de tête une nuit, Pierre  décide d’emmener sa belle-fille très triste pour quelques jours à la campagne pour lui changer les idées. Au fil d'un long dialogue, ils vont peu à peu se livrer. Tombe alors le masque du "vieux con" autoritaire et hautain attribué un peu hâtivement par Chloé à son beau-père. L'homme renfermé aux jugements définitifs révèle une blessure et une sensibilité à fleur de peau, tandis que la jeune femme pleine de vie reprend le dessus sur l'épouse éplorée.

Mon avis :

Au début, on pense partir sur l’histoire banale d’un homme qui quitte sa femme pour une autre, mais c’est bien plus compliqué que cela. Le beau-père essaie de réconforter sa belle-fille triste, mais il se confie ayant lui-même beaucoup souffert d’un amour impossible. Les deux filles de l’héroïne sont attachantes mais ne réalisent pas bien ce qui se passe pour leur maman et leur papy.

Une grande remise en question sur la vie de couple avec ce livre et une multitude de questions qui se posent au fil de la lecture : qu’est-ce que l’amour finalement ? Un livre très bien construit, un style direct, simple, touchant et agréable à lire.

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fantomette 29/11/2009 21:22


Salut Brigitte, donc nous avons des goûts en commun pour la lecture .
Ma "future belle-fille" me disait tout à l'heure qu'elle a vu le film et qu'il est très réussi.  Je ne savais même pas qu'un film de ce livre existait.


Brigitte 29/11/2009 18:08


Ah, celui-là je l'ai lu ... et j'ai A-DO-RE (Je l'ai à la maison dailleurs ...)


Fantomette 29/11/2009 12:16


Dis Cri-cri ...   Bon, pour l'année de naissance, on peut considérer que tu parles en connaissance de cause
...
Pour la couverture, je la trouve totalement ridicule , je ne sais pas pourquoi ils ont mis ça, elle ne me plaît pas, mais
bon si cela te pousse à lire, pourquoi pas ??? Par contre, tu risques d'être déçu car la couverture est différente
selon les éditeurs, hé, hé ...  Et n'oublie pas de me dire ce que tu en auras pensé après l'avoir lu !


cricri 29/11/2009 12:06


mon avis comme j'ai pas lu le livre.

La donzelle est née en 1970 c'est un bon point de départ.

Rien qu'à la couverture je vais lire le livre...