LE COL DE FANTOMETTE - 14 mars 2010

Publié le par Fantomette à vélo

Bruno et moi envisagions d'aller rouler au "Rallye des Oiseaux" au départ de Feyzin le dimanche 14 mars, mais finalement il n'a plus envie et n'ira pas à cause du froid et du vent.  Me voyant mal partir de la maison vers 6h du matin pour aller rouler toute seule , je décide de me lever un peu plus tard, d'autant plus qu'il ne fait pas beau.

J'enfourche donc mon vélo et pars en direction de Parilly, puis Corbas.  Il fait très froid, le vent du nord  de la veille dans les Dombes n'a pas vraiment faibli, mais je suis bien couverte, trop même mais je ne le saurai que par la suite ...

CIMG2214--Resolution-de-l-ecran-.JPG

Le paysage n'est pas folichon, mais là j'ai le vent dans le dos alors ça va.

Je croiserai beaucoup de groupes de cyclistes probablement finissant leur boucle du Rallye des Oiseaux qui passe dans le coin (Marennes, ....).  Certains ont l'air en pleine forme, d'autres on l'air totalement épuisés.

CIMG2216--Resolution-de-l-ecran-.JPG
Il fait même tellement sombre à un moment que je pense qu'il va pleuvoir et évidemment je n'ai pas pris le Kway ...

Je monte au Col de Fantomette : je suis loin des performances de Cri-cri car il me faut 13 minutes du petit Rond point à la sortie de Marennes jusqu'au panneau du Col pris en photo.  En plus, je suis trop habillée pour cette montée et arrive en haut en nage .  Le temps de croquer une barre de céréales, un groupe de marcheurs passe, ils sont au moins 30 et marchent à deux de front sur le chaussée et tiennent autant de place sur la route que lorsque nous roulons en peloton à vélo ...


CIMG2218--Resolution-de-l-ecran-.JPG

C'est en redescendant sur Villette de Vienne que l'humidité de mes habits ma glacera littéralement jusqu'aux os bien que je roule vers le sud.

Arrivée au village, je remonte le Col de Bel Air sans regarder le temps cette fois-ci, mes habits sèchent un peu mais à nouveau dans la descente sur Marennes je serai transie.

Je pense à Pierre D. à qui j'ai demandé hier au Mas Rillier si il allait participer au Rallye des Oiseaux et qui m'a répondu : "Non, je n'irai pas car j'en ai vraiment marre d'avoir froid à vélo en ce moment", et je me dis qu'il a vu juste !
Je pense aussi à Migi qui a dû faire le plus grand parcours du Rallye des Oiseaux + départ et retour chez lui à vélo, franchement il fallait avoir la foi pour rouler dans ces conditions.

Je décide alors de rentrer sur Lyon, il est environ 13h30 et ce vent du nord du diable souffle contre moi sans répit.  J'aurai eu droit au total à deux fois 30 secondes d'un léger rayon de soleil pendant toute ma sortie.  Contrairement à Cri-cri qui n'a pas peur d'affronter les vents forts pour mesurer sa force et s'aguerrir, j'ai horreur de rouler contre le vent car ça m'épuise et ç'est bruyant.

CIMG2221--Resolution-de-l-ecran-.JPG
Au total : 52 km et moralité : il ne sert à rien de trop se couvrir.  Au contraire, cela fait l'effet inverse.

Du coup, cela me totalise 152 km pour le week-end, donc c'est pas trop mal .

Mais au fait, c'est kankilfécho ????

Publié dans Cyclotourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fantomette 21/03/2010 18:40


Oui, Laurent, le vent fort est "mon" ennemi à vélo, car je me crispe sur le guidon et ce n'est pas agréable du
tout. 
Les vêtements respirants sont les meilleurs, là avec la veste thermique, c'était trop chaud pour la montée, il vaut mieux avoir froid un petit moment que de transpirer, je vais m'améliorer par
rapport à mon équiment vestimentaire .


Laurent 16/03/2010 11:14


C'est pour bientôt la chaleur ! Enfin j'espère...

Un beau week-end de vélo malgré le temps morose. Je comprend que tu aies du mal avec le vent, tu es toute menue. Déjà qu'avec nos carrures ce n'est pas toujours facile.

J'ai partiellement résolu le problème du froid dans les descentes en me couvrant moins et surtout avec des vêtements respirants. Pour descendre j'enfile un gilet coupe-vent qui se range facilement
dans les poches pendant les grimpées. Pas besoin de couvrir les bras si la descente n'est pas trop longue et rapide.


Brigitte 16/03/2010 10:29


La remontée des températures est en cours !
PS moi non plus, le vent, j'aime pas  ! A Valence pour le vélo  c'est un vrai problème ! Grenoble est l'endroit
le moins venté que j'aie fréquenté .
Finalement quand il y a trop de vent il vaut mieux grimper des cols ... au moins il n'y a pas que le vent pour nous ralentir ...


Fantomette à vélo 21/03/2010 18:37


Tu as tout à fait raison Brigitte.  A défaut de laisser sa belle Provence, Laurent aura moins de vent à Grenoble et pour le vélo ce sera super !


JujuY 16/03/2010 07:31


Je t'ai croisé dans Corbas un peu avant 13h alors que je rentrais en voiture du Rallye des Oiseaux, avec les pieds gelés (heureusement qu'il y a du chauffage dans la voiture)


Fantomette à vélo 16/03/2010 08:19


Ah, alors je ne t'ai pas vu.  Je comprends que tu aies eu froid, c'était courageux de le faire en tous cas . 
Il semblerait que les températures vont remonter cette semaine.


cricri le cyclo 16/03/2010 05:54


arrête de dire criri il fait ci, cricri il fait ça... On fait chacun des trucs différents. Et comme on ne fait pas la course...

En tout cas, imagine que le vent que tu as eu dimanche, on l'ai sur le 200km. Il faudra vraiment avoir la foi... Bon à priori on aura la pluie 


Fantomette à vélo 16/03/2010 08:18


C'est vrai, on ne fait pas la course .
Entre le vent qui freine et la pluie qui glisse, je ne sais pas quel est le pire, mais on prendra les choses comme elles se présenteront.