LIVRE "Un secret" de Philippe Grimbert

Publié le par Fantomette à vélo

Je viens de finir la lecture d'un livre absolument passionnant.  Je l'ai passé à une copine qui l'a lu en moins d'une matinée et l'a prêté à sa maman de 80 ans qui l'a dévoré également .

Il s'agit de "Un secret" de Philippe Grimbert.  Cet ouvrage a été couronné en 2004 par le prix Goncourt des Lycéens.
CIMG1473.JPG

L'histoire:

Philippe, petit garçon et fils unique, a toujours été persuadé qu'il avait un frère. Il vit une vie tranquille et simple, élevé par des parents, Maxime et Tania, fous amoureux l'un de l'autre. Le garçon imagine la rencontre évidente de ces deux grands sportifs sur un stade ou au bord d'une piscine, lui l'enfant chétif et malingre qui s'invente un frère fort et merveilleux.

Il grandit dans la France de l'après-guerre, on sent que l'histoire de ses parents est trop forte, le fantôme du frère trop présent, il planne un grand mystère autour de tout cela ...
Car en effet, il a bien eu un frère, Simon dont il n'aurait jamais connu l'existence, si Louise une vieille voisine et amie de la famille  ne lui avait raconté sa véritable histoire totalement bouleversante l'année de ses quinze ans.  Une histoire déjà lourde en elle-même, mais rendue plus dramatique encore parce qu'elle se passe sous l'Occupation et que sa propre naissance à lui est due à la mort d'une bonne partie de sa famille, dont son frère .


Car à l'origine, Maxime et Tania étaient "beau-frère" et "belle-sœur". Hannah la première femme de Maxime était la sœur de Robert, époux de Tania.  Maxime et Hannah avaient un fils Simon.  Maxime avait eu le coup de foudre pour Tania, sa belle-sœur le jour de son propre mariage.
Ils avaient tenté de s'oublier jusqu'à ce que la guerre ne les rattrape ...


Certains membres de la famille avaient pu gagner la zone libre d'autre pas. Maxime et Tania avaient eu la chance de rejoindre un coin de France, bucolique à souhait, où ils s'étaient aimés dans la culpabilité, tandis que Hannah, Robert et Simon n'avaient pu les rejoindre et pour cause.
Tout en le pressentant, les deux amants ne sauront qu'après la guerre le sort funeste auquel ils ont échappé : être gazés à Auschwitz ou fusillés.

L'adolescent qu'est devenu Philippe ne juge pas ses parents : ni leur amour, ni leur mensonge. Il comprend enfin la pièce du puzzle manquante et devient adulte à son tour, le secret ne l’aura pas brisé, mais au contraire construit.


Mon avis:


"Un secret", est un livre aussi sobre que l'est son titre. Aussi fort et bouleversant que les faits qu'il raconte avec pudeur, petit à petit. Aucun effet de style, aucune remarque superflue dans cette histoire écrite  de manière très simple mais très prenante.

«Un secret » est un livre remarquable, subtil, sur la culpabilité, le mensonge ou plutôt le "non-dit" qui  parfois est le seul moyen que trouvent les grands blessés de la vie pour ne pas sombrer.  Un très beau roman lié au peuple juif, martyrisé.

Publié dans Lectures

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article