4ème et dernière Pédalée à Pontcharra-sur-Turdine - 27 février 2010

Publié le par Fantomette à vélo

Etant en "fin de gastro  " en ce samedi matin, j’ai des jambes un peu comme de la guimauve, mais Bruno aimerait bien que j’aille aux Pédalées de Pontcharra-sur-Turdine en voiture avec Nathalie, ainsi cela lui permettrait d’y aller à vélo et d’atteindre les 1.000 km depuis le 1er janvier …  J’hésite et accepte à condition de pouvoir faire le 50 km, et Bruno s’occupera de Nathalie sur le circuit et conduira au retour .  Il part donc avec Saturnin à vélo le matin.

 

Après de multiples péripéties pour trouver ce village avec Nathalie comme co-pilote en voiture, nous mettrons 1h30 pour y arriver (42 km)  car nous nous sommes trompées de direction plusieurs fois ...  En fait, j’ai horreur de conduire quand je ne connais pas la route car je sais d’avance que de toute manière je me tromperai et mettrai le double du temps, c’est comme ça .  Il y a plus dégourdi, c’est sûr !!!!

 

Nous arrivons donc à la bourre, le parking étant à environ 1 km de la salle d’inscription et de départ.  Nous retrouvons les Atscafiens Place de La Poste, Salle de la Turdine, avec nos vélos.  Nathalie et moi engloutissons une partie de notre pique-nique (pas le temps de tout manger), misère !

 

CIMG2001--Resolution-de-l-ecran-.JPG

 


CIMG2004--Resolution-de-l-ecran-.JPGCIMG2006--Resolution-de-l-ecran-.JPG
















Alors que nous sommes sur la Place de la Poste à attendre le signal pour le départ, je me rends brusquement compte qu’une bonne partie des Atscafiens a disparu. Et voilà, Bernard n’est pas là et les départs ne sont pas aussi bien structurés qu’en sa présence, ah la la .  Rodolphe nous montre la direction dans laquelle ils sont partis.  Il y a encore Philippe D. et ses petits qui se préparent, ainsi que Saturnin. Je file donc sur le circuit des 50 km et nous sommes nombreux de divers clubs à rouler à la même allure.  Au bout de quelques temps, une petite voiture commence à nous doubler, puis hésite à continuer de doubler et elle nous oblige à freiner. Elle frôle une cycliste qui réagit en criant, juste devant Saturnin et moi. Comme tout ceci m’énerve sérieusement, je décide de doubler cette « horrible » voiture et une partie des cyclistes.  Je dépasse Nathalie qui roule avec Marie-Christine. Puis Saturnin me double comme une bombe et là je ne le reverrai plus jusqu’à l’arrivée .


CIMG2010--Resolution-de-l-ecran--copie-1.JPGCIMG2011--Resolution-de-l-ecran-.JPG
















Bruno a pris des photos de "son" groupe des 50 km

 

CIMG2012--Resolution-de-l-ecran-.JPGCIMG2018--Resolution-de-l-ecran-.JPG
















Il n'y a que des cyclistes souriants à l'ATSCAF, la preuve !





CIMG2020--Resolution-de-l-ecran-.JPGCIMG2022--Resolution-de-l-ecran-.JPG
















Les pierres dorées typiques de ce coin

 

CIMG2024--Resolution-de-l-ecran-.JPG

 

J'aime bien ces paysages

 

CIMG2028--Resolution-de-l-ecran-.JPG

Au bout de quelques kilomètres, nous voyons revenir en sens inverse le grand Fred (du CT des Dombes) ainsi que Pierre D. qui nous font de grands signes.  En fait, c’est parce que nous avons tous raté une flèche qui indiquait de tourner à droite en direction de Sarcey.  Nous faisons donc demi-tour et c’est avec Christiane, Monique, Andrée, Philippe R. et Pierrot F. que je ferai la majeure partie du parcours.  Christiane est toute heureuse d’étrenner sa nouvelle veste thermique ATSCAF et elle apprécie de rouler car elle n’a pas fait tellement de vélo depuis le début de l’année.  Avec Monique, nous nous plaignons souvent du vent qui souffle en rafale ce qui n’est guère rassurant. De plus, ça dessèche terriblement et Monique aura vidé ses 2 gourdes bien avant l’arrivée.  A un moment, je suis carrément projetée par le vent violent sur le bas-côté herbeux et m’arrête car j’ai eu peur.  Je pense même faire demi-tour car je trouve que ça devient vraiment dangereux.  Nous discutons jardinage avec Pierrot et kilométrage de vélo avec Philippe qui est toujours de bonne humeur. Andrée me fait rire car elle raconte qu’une fois où elle a roulé avec Bruno M., pensant l’avoir « semée », il s’est retourné et a dit « Mais elle est encore là ? ».  Aujourd’hui, elle a mis le maillot ATSCAF et ses potes de l’ASEB ne la reconnaissent pas quand ils la doublent alors ça l’amuse bien.  Finalement, le vent devient moins vigoureux sur la fin, ou alors c’est que nous roulons sur un tronçon plus abrité. 

 

CIMG2029--Resolution-de-l-ecran-.JPG

 

C'est un peu impressionnant de passer là-dessous.  On se sent tout petit.

 

Et cette église, quelle allure imposante !

 

CIMG2032--Resolution-de-l-ecran-.JPG


Nathalie à la descente


CIMG2034--Resolution-de-l-ecran-.JPG

A Bully, on tourne à gauche pour longer la coopérative, c’est assez raide mais ne dure pas.  On passe à Savigny et une longue montée s’ensuit pour rejoindre la Croix de Mullin. Cette montée me fait un peu penser aux montées des BCMF.  Nous nous regroupons en haut et repartons ensemble vers Saint-Romain de Popey.  Il commence à faire de plus en plus sombre et frais, « On croirait être une soirée de novembre » dit un cyclo à son pote, tous deux arrêtés sur le bord au moment où je passe, et il a bien raison. Ma gourde est totalement à sec et je ne vois aucun endroit où me ravitailler, et j’ai une soif terrible.  Heureusement, la fin du parcours sur Saint-Forgeux puis Pontcharra est en descente.

Il y a déjà quelques Atscafiens dans la salle et le reste de la troupe arrive peu après.  Les personnes du Club de Pontcharra qui s’occupent de servir la nourriture et les boissons sont nombreuses, très sympathiques et serviables.  Il y a même de la tropézienne à manger, c’est le grand luxe !   

 

CIMG2039--Resolution-de-l-ecran-.JPG 

Au total, 50 km pour 825 m de dénivelé.  Ca valait vraiment la peine d'y aller.  Par contre, il manque 4 petits kilomètres à Bruno pour atteindre les 1.000 km, zut alors .

Publié dans Cyclotourisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fantomette 01/03/2010 21:16


Oui, tu as raison, c'est sûrement pour ça.  J'avoue que je n'avais même pas eu le temps de jeter un coup d'oeil
au parcours que les organisateurs nous ont donné à l'inscription.  Heureusement qu'il y a de bons élève comme toi
.
Si ça continue, je crois que je vais aller dormir à Bourg la veille du 200 pour être sûre de démarrer à temps et sans trop
de stress le jour J !!!


Saturnin 01/03/2010 21:00


C'est marrant, parce que j'ai trouvé qu'elle était pourtant bien visible, mais peut-être est-ce parce que j'avais repéré que nous devions passer à Sarcey...


Saturnin 28/02/2010 23:29


En lisant ton compte-redu, j'ai compris pourquoi j'étais arrivé avant Fred alors qu'il me semblait bien qu'il était parti avant nous...


Fantomette à vélo 01/03/2010 20:49


Eh oui, cette flèche (peu visible) à la sortie d'un virage a joué des tours à plus d'un cycliste ...


Fantomette 28/02/2010 20:54


En attendant, il a largement 600 km de plus que moi au compteur .


cricri le cyclo 28/02/2010 20:31


quel fainéant ce Bruno, tu ne trouves pas ???? lol